• Le 18 avril 2018
    Campus Tertre
    Amphi 300 - STAPS
  • De 18 heures à 22 heures

Au cours de cette soirée, nous souhaitons aborder l’addiction aux jeux vidéo à travers une approche plurielle. Nous recevrons quatre psychologues d’orientations TCC, psychanalytique, gestaltiste et systémique qui discuteront autour du cas de Nathan, 19 ans. Les étudiants et professionnels qui se joignent à nous sont invités à participer à cet échange.

En 1990, Goodman définissait l’addiction comportementale comme “un processus par lequel un comportement, qui peut fonctionner à la fois pour produire du plaisir et pour soulager un malaise intérieur, est utilisé sous un mode caractérisé par l’échec répété dans le contrôle et la persistance de ce comportement, en dépit des conséquences négatives significatives”.
Bien que le DSM V ne reconnaisse pas la pratique problématique des jeux vidéo comme une addiction, elle peut pourtant entraîner une dépendance et une souffrance chez certains sujets.
Dans le cadre de cette soirée, notre objectif est de partager et d’échanger (en s’appuyant sur la thématique de l’addiction comportementale aux jeux vidéo) sur l’intérêt, les apports et les enjeux d’une approche plurielle dans ce domaine.

Les pratiques psychothérapeutiques sont de plus en plus nombreuses et issues d’obédiences distinctes. De cette réflexion, étudiants et professionnels sont invités à venir assister et participer à un débat clinique autour de la lecture du cas de Nathan, 19 ans.
Trois psychologues cliniciens - d’orientation TCC, psychanalytique et systémique - proposeront une étude du cas et des pistes de prise en charge clinique, enrichies par la complémentarité des approches théoriques et des pratiques de chacun.